BangBang : bangbangblog.com

Dans le ventre du dragon

De père en flic : été hit

Jean-Nic Labrie
5 juillet 2009

de-pere-en-flic-299082

C’est connu, l’été, c’est bien entendu la saison des blockbusters au cinéma.

Les grands studios nous balancent leurs grosses pointures, à faible quotient pour la plupart, parce que bien sûr, deuxième évidence, l’été, ce n’est pas la bonne saison pour réfléchir. «C’est fait pour jouer», comme dirait deux merveilleuses marionnettes. Faut voyager léger, sans soucis, car la dernière affaire que l’on veut (et les sirènes d’Hollywood aussi…), c’est de se casser la tête en huit. Gardons ça simple, pour l’amour !

Et on n’y échappe pas au Québec. Cette fâcheuse manie, voire même tendance, de vouloir faire un cinéma à l’américaine, qu’il soit léger ou non (sans le même genre de bidoux évidemment) se perpétue à longueur d’année par chez nous.

Plus tôt cette saison, nous avons eu droit au superbe À vos marques…party ! 2 qui, malgré des critiques acides et peu élogieuses, a réussi néanmoins à faire déplacer son public. Même chose en 2006, année où Bon cop Bad cop avait fracassé un record vieux de 1982, celui du film canadien le plus rentable au pays, qui appartenait au très oubliable Porky’s.

De Père en flic

Heureusement, il est possible de réussir l’alliage «divertissement et qualité», sans que personne ne se mette à crier au loup. C’est possible effectivement, de pouvoir se divertir intelligemment sans avoir l’impression de souiller son âme ; apparemment, aux yeux d’une certaine intelligientsia, il serait mal vu d’aimer le cinéma d’été. Si vous voulez mon avis, j’en ai personnellement rien à cirer, je ne me considère pas comme un snob, cinématographiquement. Et j’ai aimé De père en flic.

J’ai rigolé plusieurs fois dans cette comédie que l’on oubliera à la même date l’été prochain, j’ai trouvé que c’était un film efficace même si en sortant de la salle j’avais presque tout oublié, oui c’est léger et profondément estival mais en même temps je me suis surpris à rire à quelques endroits…

C’est le genre de réflexions que m’a donné cette comédie (j’exclue «policière» car le 3/4 du film se passe dans le bois, donc sans fusils), rythmée et pas bête, dont la toile de fond, une banale histoire de police peu crédible disons-le, garde le cap sur le véritable noeud de cette histoire, à savoir les sempiternelles relations pères-fils. Et c’est pas trop lourd ni trop chiant.

Et même si Louis-José Houde donne l’impression de jouer du Louis-José Houde.

2009depereenflic

DE PÈRE EN FLIC
Comédie forestière père-fils d’Émile Gaudreault
Avec Louis-José Houde, Michel Côté, Rémy Girard, Caroline Dhavernas, Jici Lauzon, Patrice Coquereau, Jean-Michel Anctil, Robin Aubert, Patrick Drolet, Pierre Collin, Patrick Drolet, Normand D’Amour
Producteurs : Daniel Louis, Denise Robert
En salles dès le 8 juillet.

5 commentaires
  • Yanick Klimbo Tremblay
    5 juillet 2009

    Good, je veux le voir d’abord!

  • jean_nic
    6 juillet 2009

    Pas un grand film, mais au moins, ya de bonnes blagues ici et là.

  • Philippe Daigle
    6 juillet 2009

    « Et même si Louis-José Houde donne l’impression de jouer du Louis-José Houde. »

    ça, ça vient par défaut…

  • Jessica Lavoir
    30 juillet 2009

    J’ai vue ce film avec mon amie Rose et c’était à mourir de rire!

  • Jo31996
    15 janvier 2010

    Vrm, c’était excellent! Et ne dite pas le contraire, c’était super drôle

Dans le ventre du dragon

Jean-Nic Labrie

Parce que le ciné c'est aussi Marcel Leboeuf, Christophe Lambert, Jeff Goldblum et Yahoo Serious.

À propos de Jean-Nic Labrie

RUBRIQUES