BangBang : bangbangblog.com

Dans le ventre du dragon

Le gala des Ventres de dragon d’Or de Fantasia 2009 !

Jean-Nic Labrie
2 août 2009

NEIGHBORMASCIANTONIONEWS4
Neighbor : assurément le plus mauvais film
présenté cette année. Non mais quel navet !

MONTRÉAL – Le festival de films le plus cool en ville étant maintenant chose du passé, quoi de mieux que de se remémorer les meilleurs et les moins pires moments de cette édition 2009, bien digérés à travers «Le ventre du dragon». Bilan.

17 films + 1 programme de courts-métrages vus en 20 jours de festivités, ya pas de quoi chômer…Quoique certains de mes collègues, dans le même laps de temps, ont réussi à en voir pratiquement le double. Coudonc, ont-ils été capables de de déboubler ou quoi ?!

C’est la deuxième année que je couvre Fantasia de façon plus assidue, et je n’ai pas le choix de constater que l’édition 2009, en ce qui me concerne, était moins satisfaisante que celle de l’an dernier. Pas assez de films vraiment marquants, trop de films moyens malgré le repêchage de plusieurs gros canons à festivals internationaux prestigieux…Au risque de me répéter, je n’ai vu «que 17 films» cette année, il y a sûrement quelques perles qui m’auront glissé entre les doigts.

Je me suis donc amusé à répertorier sous diverses catégories les meilleurs films que j’ai vu cette année, imitant la plupart de mes collègues qui l’ont déjà fait avant moi. Que voulez-vous, je suis un brin en retard, Fantasia s’est terminé le mois passé. Et dans ce petit bilan somme toute anodin, j’ai choisi d’y aller à fond la caisse, sans épargner qui que ce soit. Comme Fantasia finalement.

Voici donc ce que ça donne. Amusez-vous.

Dans la catégorie «Plusse belle surprise», les nommés sont :

The Immaculate Conception of the little dizzle
La possibilité d’une île
Sans dessein
Rough Cut
Life is hot in cracktown

Et le gagnant est :

THE IMMACULATE CONCEPTION OF THE LITTLE DIZZLE !

Un drôle de film, imparfait, mais original et drôlement bien joué. Les autres candidats ont tous été de belles découvertes également, mais je dois avouer avoir eu un faible pour ces petites bêtes marines accouchés par des mecs. Plusieurs scènes ben ben comiques.

Dans la catégorie «Film le plus poche même aux 2e, 3e, millionième degré», le gagnant est :

NEIGHBOR !

Un seul film se démarquait par sa réelle nullité cette année, et c’était celui-ci. Une vraie joke. Mal joué, mal monté, un scénario complètement inexistant, une réalisation digne d’un cours de cinéma 101 du cégep André-Laurendeau…Je me sentais mal pendant le Q&A tellement c’était mauvais.

Pour le «Ventre de dragon d’or» remis au film «qui m’a le plus déçu après m’être fait promettre la lune», les nommés sont :

Grace
8th Wonderland
Thirst : Ceci est mon sang
DJ XL5′s Razzle Dazzle Zappin’ Party

Et le gagnant est :

8TH WONDERLAND !

Hum…Je n’ai pas vraiment lu de mauvaises critiques sur ce film, seulement du bon. Moi je ne suis pas d’accord. Je m’attendais à un grand film, je me suis retrouvé devant un bon scénario, très mal mis en image. La réalisation m’a grandement déçu. Grace faisait vraiment trop amateur, Thirst m’a emmerdé, et le concept de Marc «DJ XL5» Lamothe, quoique toujours aussi populaire, commence à sentir le réchauffé.

Et le prix le plus prestigieux de la soirée, remis à «la plusse meilleure vue de la quinzaine», les nommés sont :

The Immaculate Conception of little dizzle
Love Exposure
Dread
Terribly Happy
The Children

*Non, je n’ai pas vu Breathless. Roulements de tambour, quand même…

ET LE GAGNANT DU «VENTRE DE DRAGON D’OR» POUR LE MEILLEUR FILM VA À :

TERRIBLY HAPPY !

Un excellent polar danois. Très solide du début à la fin, avec des personnages qui existent, une trame narrative pleine, et une mise en scène rigide, typiques de ce cinéma qui vient du froid. Vraiment très bon !

Dread m’avait beaucoup impressionné aussi, même si c’était pas mal léché.

Love Exposure, j’ai vraiment A-D-O-R-É la première heure et demi. Dommage que le film ait parti sur une drift que je n’ai pas été capable de ramener.

The Children, j’en ai déjà parlé dans ce blog.

Quant aux Basterds de Tarantino, je vous en reparlerai quand le film prendra l’affiche en salle, à la mi-août…

* * * * * * * * * *

On reconnecte pour Les pieds dans le vide ? :)

Pas encore de commentaire.

Dans le ventre du dragon

Jean-Nic Labrie

Parce que le ciné c'est aussi Marcel Leboeuf, Christophe Lambert, Jeff Goldblum et Yahoo Serious.

À propos de Jean-Nic Labrie

RUBRIQUES