BangBang : bangbangblog.com

Dans le ventre du dragon

Nuls, les Golden Globes !

Jean-Nic Labrie
18 janvier 2010

Golden Globe Awards - Photo Room

À défaut de passer pour un éternel négatif (ou un wannabe Clique du Plateau), j’affirme ici haut et fort que les Golden Globes, c’est nul.

Au fait, l’avez-vous regardée hier soir, cette remise de prix de second niveau, ce sous-produit des Oscars, ce show télé plate dans lequel on classe les comédies dans le même créneau que les music-halls ?

J’en ai regardé des p’tits bouttes. Ben oui. Même si je trouve ça nul.

J’ai commencé quand le grand Scorsese a reçu un prix-hommage. Même lui avait l’air de se demander pourquoi il en recevait un. Au moins, ça m’a donné le goût de voir Shutter Island !

C’était écrit dans le ciel qu’Avatar, le film au 1,3 milliard de recettes accumulées jusqu’à maintenant, allait remporte le prix du Meilleur film. Pas mal pour un film dont le budget technique foisonne les 500 millions de dollars, mais dont le scénario a dû coûter au bas mot 4 dollars 95. Et je déconne à peine.

Chu content pour Jeff Bridges, un acteur que j’ai toujours aimé : dans le King Kong de 1976, dans le Tron de 1982 (avec son casse de hockey piqué à l’animateur des Satellipopettes) et surtout, dans The Big Lebowski des frères Coen. C’est un acteur assez constant, même si son choix de scénarios l’est moins.

Sinon, pour le reste…J’ai pas encore vu The Hangover, mais j’ai hâte. Sandra Bullock qui gagne le prix de la Meilleure actrice ? Bah, dites-vous que notre cher Festival des Films du Monde lui avait remis un Prix d’Excellence en 1998…Bien content pour l’acteur Christoph Waltz, qui vole le show à Brad Pitt dans Inglorious Basterds, et qui a permis à Tarantino de ne pas avoir l’air trop cave en repartant les mains vides de Globes.

Est-ce que j’ai hâte aux Oscars maintenant, me demandez-vous ?

La réponse est non. Encore moins aux Jutra, question d’être constant.

Pas encore de commentaire.

Dans le ventre du dragon

Jean-Nic Labrie

Parce que le ciné c'est aussi Marcel Leboeuf, Christophe Lambert, Jeff Goldblum et Yahoo Serious.

À propos de Jean-Nic Labrie

RUBRIQUES