BangBang : bangbangblog.com

Dans le ventre du dragon

Bravo, Anne Émond !

Jean-Nic Labrie
26 octobre 2010


Catherine de Léan, dans une scène tirée du court-métrage «Sophie Lavoie», réalisé par Anne Émond

Je profite de ma modeste tribune pour féliciter Anne Émond. Vous ne la connaissez pas encore ? Ça ne saura tarder.

Vous avez peut-être entendu parler d’elle dans les derniers jours. Seulement hier, son nom est apparu à plusieurs reprises dans les médias, dans La Presse, Métro Montréal

Anne est une cinéaste qui ira loin.

J’ai côtoyé Anne lors de nos années d’université, en 2004-2005. Déjà à cette époque, en plus d’être cool, elle avait cette sensibilité toute particulière qui la caractérise bien. J’ai (modestement) contribué à son court-métrage de fin de bac, Qualité de l’air, je m’occupais entres autres de ses figurants. Elle avait tourné son film dans l’aéroport vide de Mirabel. Je m’en rappelle comme si c’était hier ; le vide immense des lieux était rempli par la vaste étendue de ses ambitions.

Je suis donc rendu cliché et kétaine moi là…Anne, si tu me lis en ce moment, j’espère que tu es en train de pousser un rire gras.

* * *

Elle en a fait du chemin, depuis ce temps. À partir de 2008, elle commence à se faire un nom avec ses trois derniers courts métrages : L’ordre des choses (’08), Naissances (’09), et Sophie Lavoie (’10).

L’ordre des choses a été finaliste aux Jutra dans la catégorie du meilleur court/moyen métrage de l’année, en plus de recevoir le prix de la meilleure réalisation d’un court métrage aux Rendez-vous du cinéma québécois 2009.

Naissances a mérité le prix du meilleur court métrage au Brooklyn International Film Festival, et s’est retrouvé au Palmarès Canada Top Ten 2009.

Sophie Lavoie a remporté le Grand Prix Focus court métrage, ex-æquo avec le film Jonathan et Gabrielle de Louis-Philippe Eno, lors du dernier FNC.

Hier débutait le tournage de son premier long-métrage, Nuit #1

Tout ça pour dire que je suis content pour elle. Et je lui souhaite le plus beau des succès !

P.S : Je m’en mords les doigts, je l’admets : j’ai vu zéro de ses films :)

Pas encore de commentaire.

Dans le ventre du dragon

Jean-Nic Labrie

Parce que le ciné c'est aussi Marcel Leboeuf, Christophe Lambert, Jeff Goldblum et Yahoo Serious.

À propos de Jean-Nic Labrie

RUBRIQUES