BangBang : bangbangblog.com

Dans le ventre du dragon

Des nouvelles de Yahoo Serious !

Jean-Nic Labrie
15 janvier 2011

En parcourant Youtube récemment, je suis tombé sur cette vidéo, qui m’a rappelé de très beaux souvenirs.

J’ai dû louer Le jeune Einstein au moins 50 000 fois quand j’étais gamin. Bon, j’exagère un peu, mais je me rappelle l’avoir écouté assez souvent pour me rappeler certains détails futiles, comme Alain Zouvi qui dubbe l’acteur Yahoo Serious, Einstein qui invente le rock’n'roll en dansant sur un jeu de marelle, et cette fameuse, fameuse tarte aux chatons, par exemple.

Pour ce qui est du film en tant que tel, dont la sortie en salles au Québec remonte à 1989, je ne sais pas si je vais le regarder à nouveau un jour – la version française doublée au Québec doit être introuvable, mis à part une vieille VHS dans un quelconque bazar. Et tout simplement que je n’ai pas envie de souiller le bon souvenir que j’en ai. On a souvent tendance à enjoliver le passé, et je risquerais d’être déçu.

* * * *

Au fait, que devient ce fameux Yahoo Serious par les temps qui courent ? Fait-il encore du cinéma ?

D’abord, on peut affirmer que le gars n’est pas très prolifique, il a fait un grand total de trois films en carrière. Xavier Dolan en a 2, et il débute la vingtaine. Hum.

Plate à dire aussi, mais Le jeune Einstein, qu’il a produit, écrit, réalisé, interprété et composé la trame sonore à l’âge de 35 ans, a été son seul hit. Reckless Kelly, son deuxième film (1993), avait connu une assez bonne sortie en salles en Amérique du Nord à l’époque, mais le film fut un bide.

En lisant sa biographie sur son site internet, on apprend entre autres que cet Australien, âgé aujourd’hui de 57 ans, né Greg Pead et légalement renommé Yahoo Serious (c’est bel et bien ce nom qui apparaît sur son passeport et ses cartes de crédit), est encore une véritable icône dans son pays, même si son dernier film, Mr.Accident, remonte à 2000 (ça vous dit quelque chose ? Moi non plus).

En 1996, il reçoit un doctorat honorifique de l’université de Newcastle, son patelin natal. Motif ? Le fait qu’il soit un cinéaste australien parti de rien ayant connu du succès aux États-Unis.

On apprend également qu’il a poursuivi le moteur de recherche Yahoo! en août 2000, pour infraction d’une marque déposée. Fautes de preuves tangibles (il n’a pas réussi à prouver qu’il «souffrait» de voir une autre entité publique porter son prénom), il perd rapidement sa cause.

Enfin, on apprend aussi qu’il exerce maintenant le métier d’avocat, qu’il habite toujours en Australie, et qu’il n’a aucun véritable nouveau projet de film dans ses cartons. Et vous savez quoi ?

On s’en crisse.

Un commentaire
  • Éric Dumais
    19 janvier 2011

    Hahaha! Belle finale « punchée » comme je les aime :)

Dans le ventre du dragon

Jean-Nic Labrie

Parce que le ciné c'est aussi Marcel Leboeuf, Christophe Lambert, Jeff Goldblum et Yahoo Serious.

À propos de Jean-Nic Labrie

RUBRIQUES